mardi 25 mai 2010

24/7

Après onze ans, Lou garde encore aujourd’hui son réflexe automatique du « Non » face à la nouveauté, quelle qu’elle soit. Qu’elle soit ludique, culinaire, musicale… Ou qu’elle soit nécessaire et indispensable à son apprentissage.

De même, le « je ne veux pas », déguisé souvent en « je n’ai pas faim » ou « je ne suis pas fatigué » ..., sera une réponse systématique lorsque la chose proposée ne lui « convient » tout simplement pas. Il ne s’agit nullement de caprices ou d’égoïsme. La curiosité ou l’envie d’apprendre ne sont tout simplement pas de son monde. Il vit le présent… en quête du passé, du souvenir de moments heureux qu’il aimerait revivre. Il ne comprend pas que ses meilleurs souvenirs ont été le fruit d’heureuses expériences, qu’un événement drôle perd de sa saveur à force d’être répété. Lou peut être insatiable.
Chaque nouveauté acquise avec lui, l’a été au prix d’une habile persuasion et un travail d’association avec son acquis positif. « C’est comme… », « C’est la même chose que… » sont nos éternels arguments. Episodiquement, l’autorité fait place, lorsque les limites nous semblent dépassées et qu’il faut avancer et pousser une porte pour ouvrir de nouvelles perspectives.
Dans de nombreux domaines, nous parvenons à détrôner son plaisir favori en lui faisant découvrir une nouveauté : un nouveau câlin, un nouvel artiste musical, une nouvelle activité, un nouveau plat ou un dessert … mais souvent à quel prix ? Celui d’une simple substitution. Le nouveau remplace l’ancien dans l’envie de le voir se reproduire.
Mais comment renoncer lorsque l’on voit ses progrès et son ouverture, lente, extrêmement lente, mais constante. Comment aussi ne pas renoncer parfois, la fatigue ayant raison de la volonté et de l’urgence.
La chose la plus difficile et épuisante avec Lou est sans aucun doute l’absence de répit, lié à cette attention permanente pour le sortir de ses occupations formatées. Et puis, il y a les incessantes répétitions des préceptes de vie, essentiels pour tout simplement vivre ensemble.
Ce qui peut paraître élémentaire pour le commun des humains ne l’est pas pour Lou. Toute règle de vie sociale doit être énoncée à chaque oubli.
- De l’eau !
- Ssss…
- S’il te plaît.
Il a beau être capable de les appliquer à tout moment, il ne lui vient tout simplement pas à l’idée de les mettre instinctivement en application. Parfois oui, parfois non.
Sa gentillesse naturelle, sa sincérité et sa tendresse sont fort heureusement le bon côté des choses. Bien qu’égocentré, il a le cœur sur la main.

C’est mon p’tit gars et ses valeurs valent bien les nôtres.

Cependant, si je devais formuler un rêve, ce serait bien celui-ci :
Vivre une, une seule journée sans entendre un « Non » ou un « Je ne veux pas » sortir de la bouche de Lou.

2 commentaires:

cayenne a dit…

Bonjour Luc et la petite famille. De tout coeur avec vous pour ce voeu, mais je pense que c'est aussi grâce à ces non et à ces "je ne veux pas" que Lou progresse. Il est vrai aussi qu'à certains moments, cela peut être épuisant mais l'amour est plus fort que tout et Lou le sait aussi, c'est ce qui lui permet de passer outre de ses peurs. Bisous à toute la famille et si on ne s'écrit plus d'ici là, bonne m... à Eva pour les examens.

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

Sûr que cela le fait progresser, mais bon, on s'en passerait, n'est-ce pas ? ;-)