vendredi 9 septembre 2011

Schizophrénie (?)


Bèrlebus n’écrit pas car il dépend du bon vouloir et de la disponibilité de Luc Boland.
Luc Boland n’écrit pas parce qu’il est totalement débordé et coincé par le devoir de réserve lié à ses différentes fonctions.
Mais je puis vous assurer que pour le moment, l’un et l’autre bouillonnent. La colère gronde et il convient de ne pas écrire n’importe quoi sous son effet.
Et de rester diplomatique.

Insupportable est “l’offre” (unique) de scolarité qui est proposée à Lou.
Blessant et révoltant est le constat que Lou ne reçoit pas les aides qui lui sont nécessaires.
Dure est la solitude dans l’éducation de Lou et dans les projets portés.
Epuisante est l’énergie sans cesse déployée à tous ces niveaux. Sans cesse insister, demander, quémander, convaincre.
Trop nombreux sont les refus, les “Non, désolé”, les “Impossible”, ... et les engagements non tenus.
La nécessité de ne pas lâcher, de devoir toujours être derrière les gens et dépendant de leur bon vouloir.

Mais il n’y a d’autre choix que de tenir et de réussir.

Allez, la bonne nouvelle dans tout cela, c’est que Lou s’acclimate très bien à son passage en secondaire et qu’il continue de grandir dans tous les sens du terme. Il nous fait même rire avec son phrasé qui dès le premier jour d’école, s’est immédiatement calqué sur les “grands” de la cour de récré... jusqu’à la maison.


8 commentaires:

fab a dit…

Mais à qui le dis tu !!!! courage ...

Pascale a dit…

Je comprends très bien ton désarroi Luc pour avoir travaillé si longtemps dans le milieu spécialisé !
Ne perds pas courage, ton petit prince a besoin d'une équipe soudée autour de lui.
En attendant, Lou est devenu un jeune beau homme !
Je vous embrasse tous très fort
Pascale de Nantes-France

ANDREE a dit…

Comme je comprends ton état d'esprit, je me demande souvent ce qu'il faudrait pour que ceux que sont au pouvoir ouvrent les yeux sur cet état de fait... On n'avance pas, on a l'impression de reculer sans cesse.. On ouvre une école spéciale pour les autistes à Brx mais combien auront la possibilité d'y accéder..
Je suis restée en contact avec Annick(J.Sé) et quand je lis tous les problèmes auxquels elle se heurte par manque de compréhension, mais surtout de déférence envers la personne...
Comme Pascale, je dois dire que Lou est vraiment un bel Ado et tant mieux si lui se plaît en secondaire, c'est tellement important...
Courage à toi Luc et à Claire..
Enormes bisous à toute la famille..

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

J'ai bien conscience, une fois encore, Que notre situation n'est pas la pire. Je connais des enfants qui ne trouvent tout simplement aucune école prête à les accueillir... Mais bon. ;-)

Valérie C a dit…

Je ne peux vous dire qu'une chose: courage! La société - y compris celle qui se veut "adaptée" et ouverte à la différence - n'est pas encore prête pour accepter qu'un enfant différent peut avoir des besoins bien spécifiques. C'est à l'enfant de s'adapter autant qu'il le peut et avec l'aide de ses parents qui - eux - le connaissent et savent le comprendre et faire preuve d'ingéniosité comme vous le faites avec Lou! A votre pessimisme et coup de gueule justifié, j'ai envie de répondre par l'optimisme qui se dégage - bien que ce ne soit pas facile tous les jours - des progrès de Lou et de votre accompagnement attentif et observateur! Gage d'une progression pour votre sacré grand bonhomme, merveilleux au piano, par ailleurs!

Annick a dit…

Bonsoir Luc et sa tribu,

moi aussi, ici en France, je bouillonne,

devant tous ces gens qui sont en dessous de tout,
qui ...mais tu expliques très bien!

ce passage 24 ans hyper rude en violences,
et là aussi, *tous les sons de cloches,
les courants, l inaction, personne ne bouge!
et le parent s'use, se lamine,
s'accroche aux acquis, à l esat sacat qui le porte!

je vous embrasse!
Annick

Annick a dit…

enfin, il se retrouve jean sé,
enfin un traitement antipsychotique associé à son traitement antidépresseur le retrouve,
en sourires,en gentillesses,

pour le moment...

IL A FALLU S USER PR OBTENIR CETTE ORDONNANCE,
après qu il aot cassé, placard, bureau, siège de sa chambre, fait démonter étagère, porte manteau, il voulait même enlever le radiateur,
crise de terreurs d angoisses en perte de tête, crise d'agitations aigues, disent ils...
en vrai c'est plus qu impressionnant....

BIEN A VOUS!

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

Annick, ravi de la nouvelle et bravo et respect pour tout ce que tu fais pour ton Jean sé ! ;-)