mardi 1 mai 2012

La rencontre avec Patrick Watson (suite)

Quittant Patrick Watson, je lance à Lou :
- Tu vois la différence entre Christophe Maé et Patrick Watson, mon pote ? Il y en a un qui a rempli ses devoirs de chanteur et il y a l’autre qui a pris le temps de te rencontrer et de jouer avec toi.
 (voilà que j'ose le sacrilège devant mon fils).

Voici deux autres titres du répertoire de Patrick Watson qu'ils ont interprété ensembles : "Je te laisserai des mots" et "Beijing", 3 minutes après s'être rencontré et juste avant de composer ensemble "Fred is my friend".



6 commentaires:

Valérie C a dit…

Spontanéité, simplicité, bonheur réciproque. Quelques principes qui devraient plus souvent jalonner nos vies!

Anonyme a dit…

J'en ai les larmes aux yeux et la chair de poule :)

C'est si beau, c'est un moment de grâce...

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

On est donc loin de Christophe Maé ! ;-)
PS: j'ai rajouté depuis lors la troisième vidéo. ;-)

Valérie C a dit…

Je coupe l'image, je me laisse porter par les notes et je savoure ces instants de bonheur entre deux musiciens à part entière!!! On sent vraiment que Lou a mûri dans sa musique dans la mesure où elle est un outil supplémentaire d'interaction avec l'autre, et non plus uniquement la reconstitution de morceaux écoutés ou encore l'expression de trips intimistes.... On assiste ici à un vrai et très chouette dialogue!!!
Quel plaisir!!!!!
Merci de le partager avec nous!!!

Luc Boland a dit…

avec plaisir, Valérie ! ;-)

Valérie C a dit…

Petite observation qui complète mon commentaire à propos des progrès de Lou: il aime se balance toujours d'avant en arrière au rythme de sa musique interne, à un moment, Patrick Watson pose doucement sa main sur son épaule, Lou continue sa mélodie au piano, mais cesse de balancer, comme rassuré par la chaleur de la main sur son épaule... Emouvant!