lundi 10 septembre 2012

J’aime pas les visites


Lou n’aime pas visiter des lieux en vacances et pour cause… sans la vue, peu d’intérêt.
Vacances rime pour lui avec hamac, piscine, mer et synthétiseur. Rien de neuf en somme.
Cette année, cependant, il a accepté de meilleure grâce nos petits périples suite à une négociation où nous lui avons faire part de la nécessité de faire plaisir à tout le monde. De plus, nous l’avons persuadé d’utiliser plus systématiquement sa canne.
Cela a donné parfois un tableau surréaliste comme sur les falaises chaotiques de Portinax où nous croisions des gens éberlués de voir un aveugle s’aventurer dans ce dédale de cailloux.

Illustrations (pour voir en grand, cliquer sur la première photo en ensuite une fois encore sur celle-ci pour passer à la suivante) : 
















8 commentaires:

Pierre Legrand a dit…

Les photos de vacances avec Lou sont superbes. Enfin Lou est tout simplement superbe sur ces photos. Mais il est certainement aussi superbe tout court.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je viens à peine d'ouvrir tout doucement cette porte.
Avant de m'avancer plus loin,
d'apprivoiser ce p'tit monde offert en partage,
(et ces autres présentés sur vos liens)
je tenais juste à remercier ce jeune homme, Lou.
Je viens de l'entendre, de l'écouter (sur un blog familier)
et j'ai juste le goût de le remercier.
Sa chanson est douce à recevoir et à partager,
précieuse à tous
et je devine qu'elle voyage beaucoup, loin et qu'elle n'a pas fini de remuer nos songes ensommeillés ou détournés et d'enchanter l'espoir.
Quelques notes et une voix peuvent faire tant.
Je vous remercie de le lui témoigner.
Une simple passante,
cordialement,
Lydaine.

Luc Boland a dit…

Bonjour Lydaine,
Bienvenue dans notre monde et bonne visite. ;-)

Cathy a dit…


Bonjour Luc,

Je me permets d'écrire ici, après avoir vu Lou sur une chaîne Belge, relatant son concert à Bruxelles.

J'ai été tellement émue que j'ai écrit un poème pour Lou, déposé sur mon blog de poésies ce jour, accompagné de la vidéo que j'ai partagée avec mes lecteurs.

Cela a suscité beaucoup de réactions, déjà, de l'émotion, des encouragements, des félicitations pour Lou, qui nous donne à tous une immense leçon de courage.

Bravo à Lou, et tous mes encouragements et mon soutien.

Je vous place ici le lien vers mon blog, pour le cas où cet article vous intéresserait. Je le dédie à Lou, bien entendu.

http://poeticathy.over-blog.com/article-l-oreille-absolue-de-lou-114366380.html

Bien cordialement,

Cathy.



Cathy a dit…

L’OREILLE ABSOLUE DE « LOU »

(sonnet pour Lou)



Il n’a pas vu la scène, ni même son public,

Son regard sur la vie, c’est l’oreille absolue,

Sa sensibilité, son don et son vécu,

Passent par son piano, ses mots et sa musique.



De sa si douce voix, aux si puissants messages,

L’adolescent sensible, donne belles leçons,

Une écoute attentive, provoque les frissons,

Il est, sans la vision, symbole du courage.



Il ébranla mon cœur, lorsque je l’entendis,

Evoquer en chanson, messages sur sa vie,

Quatorze ans seulement, philosophe déjà,



Un sens exacerbé, vient remplacer sa vue,

Il l’a développé, depuis ses premiers pas,

Devant son piano, « Lou » livre son vécu.



-&-&-&-



Cathy, le 14 Janvier 2013 ©

http://poeticathy.over-blog.com

(Je place votre lien sur mon blog, puisque vous l'autorisez).

Cathy.

Luc Boland a dit…

Merci Cathy !
Luc Boland

Christophe a dit…

Comme la perte des points de repères doit être grande lorsqu'on change de pays et qu'on n'a pas la vue. J'ose imaginer qu'avec la confiance de son entourage, Lou pourrait cependant aller très loin. Mais il y a tout de même quantité de sensations à se trouver sur des falaises, ressentir l'humidité d'un lieu, entendre les sons résonner dans un tunnel ou dans une église. Ce doit être tout de même une sacrée aventure.

Luc Boland a dit…

Christophe, drôle de vous suivre pas à pas... ;-)