dimanche 11 mai 2014

Lou, la malice (50)


Lou, la malice (50):

A la fin du repas, Lou promène ses mains et trouve la rappe à fromage, accessoire indispensable à table puisqu’il adore assaisonner tous les mets (ou presque) avec du parmesan :
- Hé, papa, c’est comique, on dirait du braille !


4 commentaires:

Christophe a dit…

La passoire pourrait aussi être une belle histoire à lire sans modération.
Quelle bénédiction que de pouvoir lire du bout des doigts.
Déchiffrer les hiéroglyphes de l'existence est chose sacrée. Cette image a elle aussi quelque chose de sacré : un jeune homme vêtu de bleu en train de lire. Je lui voue toute ma reconnaissance, car ce sont les lectures qui m'ont sauvé de l'incompréhension du monde.
Dis-moi Lou, tu dois adorer l'hiver, quand il tombe du parmesan partout dans le jardin !

Luc Boland a dit…

Attends Christophe, tu ne crois pas si bien dire, Lou va à Carpi en Italie le week-end prochain, entre Parme et Bologne... !!!

Christophe a dit…

Ah si vous êtes entre le parmesan et la bolognaise. Là Luc, pas question d'oublier la rappe à fromage ! Alors Lou va certainement parler quelques mots d'italien (si ce n'est déjà fait ?)
N'oublie pas ta... camera (tiens déjà un mot italien).

Luc Boland a dit…

L'italien, c'est déjà fait (nos vacances passés). il baragouine quelques phrases ! ;-)
Pas besoin de rappe là-bas ! ;-)