mercredi 10 décembre 2014

Monsieur parmesan

-->
Outre sa cécité, Lou n’a pas d’odorat et donc un goût altéré. Par conséquent, il apprécie les goûts prononcés, mais pas piquants.

C’est ainsi qu’il mettrait du parmesan dans tous ses repas. Nous le lui concédons pour environ cinq repas sur sept, étant donné que ces mêmes repas sont généralement à base de pâtes. Le frigo possède donc un stock permanent de parmesan, d’autant que l’ensemble de la famille apprécie cette touche culinaire.

La passion de Lou pour le parmesan s'explique dans une logique implacable : 
Saviez-vous qu’il contient beaucoup d’umami, qui est l’une des cinq saveurs de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé ?
Cette saveur aurait la propriété d’être un excellent exhausteur de goût.
Qui plus est, l’umami a un après-goût durable et doux. Il provoque la salivation et une sensation de fourrure sur la langue, en stimulant la gorge, le palais et le dos de la langue (Wikipedia).
Outre le parmesan, on retrouve l’umami en grandes quantités dans le thé vert et la sauce soja, et en moindres quantités dans le poisson, les crustacés, les champignons, les tomates mures, les épinards, (…).
Etonnant n’est-ce pas ?

Pas fini d’apprendre, au contact de ce bonhomme !

2 commentaires:

Catherine a dit…

Cher Luc,
Dans les tomates séchées aussi( et donc le pesto rosso véritable), de l'umami, dans le tamari, une sauce soja traditionelle lacto-fermentée (essaye pour changer du parmesan) et dans les algues (en paillettes, à saupoudrer). Amicalement, Catherine

Bèrlebus a dit…

@Catherine : exact, mais je n'allais pas faire une encyclopédie ! ;-)