lundi 28 juin 2010

Une aventure écrite d’avance

En proposant à Lou de jouer dans le clip de Cap48, nous savions par avance à quoi nous attendre.

Mercredi :
- Dis, papa, tu vas quand même pas m’obliger à jouer au piano ?
Lou sait très bien que nous évitons toute contrainte concernant son plus grand plaisir : jouer de la musique. Il en a bien assez avec l’apprentissage scolaire et social.
- Mon gars, tu as pris un engagement. Et tu ne maîtrises pas le morceau.
Refus.
Demain.

Jeudi :
- Papa, je te dis que je sais jouer la chanson de Mika !
- Et moi je te dis que c’est pas terrible.
Il ne répète pas.

Vendredi.
- Bon, p’tit gars, je te mets Mika.
Il accepte. C’est n’importe quoi. Aucune attention. Bourré de fausses notes. Une fois la main gauche, une fois la main droite. Habitué et client des compliments, il lance :
- C’est bien ! Dis papa que c’est bien !
- Tu rigoles, mon gars ?
Il s’arrête net et se renfrogne. J’attendais cette réaction.
- T’es fâché ?
- Non, Lou. Je ne suis pas fâché. Je suis simplement très déçu. Tu avais fait une promesse, un engagement pour aider d’autres personnes.
Retour à la case départ. Tout reprendre depuis le début.
Le classique pow-wow d’un quart d’heure.
Extrait :
- On doit tout faire pour « Monsieur » Lou mais quand il s’agit de faire plaisir aux autres, c’est fini !
- Ouais, c’est ça, je suis nul.
- Je n’ai pas dis ça, mon gars. Je dis simplement qu’il est temps que tu apprennes à vivre avec les autres. Et quand on vit ensemble, il faut s’entraider. Il n’y a pas d’autre choix, Lou.
La conscience de “l’autre”... Un programme éducatif permanent avec Lou. J’envie souvent Saint Exupéry. Si l’obsession du monton était pareille, le déracinement tout autant, lui avait au moins la facilité d’un vrai dialogue.
Avec Lou, c’est la méthode Coué. Taper sur le clou dans un esprit positif. La seule solution.
Et ça marche. Revirement complet.
- Bon, papa, je vais répéter. Tu mets le C.D. ?
Il s’applique. Il me sent content.
Il en rajoute une couche :
- Tu le remets encore ? Et demain, je vais répéter avant d’aller à Famisol et le soir en rentrant.

Samedi.
Il tient parole et se sent fier.

Dimanche.
15h00. Mont des Arts.
L’équipe de tournage est accueillante.
Divine surprise, la chorégraphe qui parle dans le micro s’appelle Joelle comme sa psychomotricienne dont il a fait un personnage de son monde imaginaire.
Egal à lui même, il l’interpèle. C’est bon, ils sont “potes”.
Le réalisateur a prévu de filmer d’abord la danse quelques fois sans Lou derrière son synthé. Pendant ce temps, il se délecte de l’ambiance festive : le playback, les danseurs qui chantent, crient ou tapent dans leurs mains, les instructions du réalisateur dans le porte-voix et Joëlle qui dicte la synchronisation des danseurs.

Pour Lou, il n’y aura qu’une prise. Il se donne avec plaisir. A la fin, tous les danseurs le rejoignent à l’avant plan. Ambiance de “jam”. Le bonheur absolu de Lou, non pas d’être médiatisé - il s’en moque éperduement et cela dépasse son entendement -, mais bien de communier avec d’autres dans un monde festif et qu’il maîtrise.

Le bonhomme a tenu son engagement, à sa mesure. Il est aussi heureux de l’expérience.

D’autres se profilent... comme le grand camp de l’été.

P.S.: Et de son côté, Eva a aussi apporté sa contribution en se fondant parmi les danseurs avec une amie.

7 commentaires:

Catherine Goffaux a dit…

Je l'ai dit sous l'article précédent. C'était vraiment super.
Bravo à tous, Lou, Eva, leurs parents, l'équipe et tous les autres !

Anonyme a dit…

Super... Belle photo où l'on peut percevoir l'ambiance mais on attend le clip avec impatience....
Bisous à vous et profitez bien de ce début de vacances. J'espère que l'on aura des nouvelles du camp d'été. Bisous à toute la petite famille.

cayenne a dit…

oops, j'ai cliqué sur le mauvais bouton ce n'est pas anonyme mais cayenne

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

J'attends l'autorisation de Cap48 pour diffuser les quelques images que j'ai filmé. ;-)

Eva :) a dit…

"...le playback, les danseurs qui chantent, cirent ou tapent dans leurs mains..."
Les danseurs qui cirent ? ;)
T'inquiète pas je suis sûre que tout le monde avais compris mais je trouvais ça drôle alors bon...
Soit je ne met pas un commentaire pour ça.
Je suis très fière de toi (pff c'est quoi ces ados qui mettent la honte à leurs parents sur internet ?! ;D) Non sérieux je t'aime très fort.
"Top-là!" (Encore?!)

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

Gnerk, gnerk, gnerk, c'est corrigé, vieille canaille !
Top là !

ANDREE a dit…

Désolée de seulement ré-apparaître sur le blog, mais panne de pc...
Je suis et reste sous le charme..
Lou nous épatera toujours!!!
Merveilleux, félicitation à vous tous vous êtes tout simplement formidables.