mercredi 3 mars 2010

Un grand vide

La maison est calme, étrangement calme.
Après le camp chez les "faons" le week-end dernier, Lou a enchaîné avec les "classes de mer", pour toute cette semaine.
La dure école de la vie avec ses épreuves inévitables, mais dont nous savons déjà, par les expériences précédentes, qu'il en sortira grandi.
Pendant ce temps, pas un cri, pas de rires et pas de piano.
Même si ce sont nos voisins qui doivent être contents, il y a comme un grand vide dans la maison.
:-(

4 commentaires:

ANDREE a dit…

Oui, comme à chaque fois, Lou apprend toujours plus et ce n'est pas sa différence qu'il doit l'empêcher de vivre au milieu des autres et de faire de nouvelles expériences...
Lou devient un ado qui a besoin de nouveauté comme tout un chacun.
Je comprends que le calme déstabilise mais attention Luc on y prend goût facilement, je sais de quoi je parle, mais qu'il sera bon de se retrouver!!!

marie a dit…

Comme tu le dis, ça fait chaque fois un grand vide ici aussi!
On n'arrive tjs pas à s'y faire, mais quelle joie de retrouvailles!!!! Comme si on ne s'étaient plus vus depuis des lustres....
Courage, ça va vous arriver aussi.

Anonyme a dit…

Coucou, eh oui, grand vide evidemment, surtout que Lou doit tenir une grande place dans la maison mais profitez en pour vous reposer,... Les retrouvailles n'en seront que meilleures et on sait aussi que Lou profite en général au maximum du dépaysement, façon détournée de mettre de côté ses "habitudes" et de devoir partager l'attention qu'on lui porte avec plusieurs camarades. ce qui le pousse bien sûr à prendre de nouvelles initiatives. Patience, la semaine diminue, et si le temps vous semble vraiment trop long, il y a de jolis extraits de la vie d'un certain Lou sur You Tube, vous verrez, vous aimerez (LOL)
Signé Cayenne (toujours pas retrouvé mon mot de passe)

Bèrlebus, phiLousophe a dit…

En son absence, j'ai largement le temps de penser à lui dans toutes mes activités associative ! ;-) Ainsi, j'ai présenté, samedi dernier, le syndrome de Morsier lors de la journée des maladies rares à Bruxelles, et lundi, rebelotte (extrait de "lettre à Lou" à la journée européenne de Eurordis). ;-)